La recherche d’emploi durant l’année 2018

Il y a autant de type d’emplois que de type de chercheurs d’emploi. Chaque année, pour avoir meilleure idée des différences à l’échelle internationale, Indeed dresse le bilan de la recherche d’emploi durant l’année 2018 sur sa plateforme, ce qui nous donne un aperçu de ce qui suscite l’intérêt des chercheurs d’emploi un peu partout dans le monde.

Notre équipe d’analytique a dégagé les tendances en analysant la fréquence de recherche de centaines de milliers d’expressions dans huit pays pour constater quelles expressions ont vu leur fréquence d’utilisation bondir ou chuter au cours de l’année 2018. Comme par le passé, nous avons découvert que chaque pays a ses propres particularités.

Certaines tendances de recherche se chevauchent dans plusieurs pays. Par exemple l’économie des petits boulots (« gig economy ») était très populaire durant la dernière année, puisque la recherche d’expressions reliées au travail à temps partiel était très élevée dans des endroits comme les États-Unis, l’Allemagne et la Belgique. Il s’agit d’un contraste frappant avec le Canada qui a vu une augmentation des recherches pour des emplois à temps plein. De plus, les recherches relatives à blockchain et à la cryptomonnaie étaient aussi très fréquentes, voyant leur popularité augmenter en Australie, en Inde et au Canada.

Cependant, d’autres expressions de recherche étaient hyper-localisées, reflétant les tendances et événements dans les marchés particuliers. Au Canada, par exemple, tout le monde avait le cannabis en tête cette année. La légalisation récente de la marijuana a provoqué une accélération des plans de recrutement de plusieurs entreprises dans l’industrie qui cherchaient des nouveaux talents. Heureusement pour elles, le battage médiatique autour de la légalisation a stimulé l’intérêt des chercheurs d’emploi, ce qui devrait leur faciliter la tâche. En fait, les recherches pour des emplois reliés au cannabis ont quadruplé en juillet 2018 comparativement à la même période l’an dernier.

De « cannabis » à « essayeur de voyage » en passant par « travail minier pour femme », voici les expressions dont la fréquence de recherche était à la hausse ou à la baisse en 2018 :

Quelles étaient les tendances dans les principaux marchés canadiens?   

À plus petite échelle, l’intérêt pour le cannabis était en feu dans toutes les grandes villes du Canada. En creusant les trois recherches d’emploi les plus fréquentes à Vancouver, Edmonton, Calgary, Toronto et Montréal, nous avons constaté que près de la moitié étaient associées au cannabis. Quelles autres tendances se dessinent dans les grandes villes canadiennes?

À Toronto, la fréquence de l’expression « temps plein permanent » a connu la plus forte croissance en 2018, signe que les travailleurs veulent un emploi stable, un critère qui pourraient faire pencher la balance plus que le rôle ou le secteur. À Montréal, l’engouement pour la cryptomonnaie ne faiblit pas, ce qui se traduit par un pic de recherches d’emploi associées à « blockchain ».

À Calgary et à Edmonton, Aurora Cannabis, un des plus importants producteurs autorisés de cannabis au pays, ainsi qu’Amazon ont vu leur fréquence grimper en 2018. C’est peut-être en réaction au grand besoin de main-d’œuvre qualifiée de ces employeurs. En effet, Amazon, qui cherche des centaines de travailleurs saisonniers pour son centre de distribution à Balzac, en Alberta, a récemment organisé plusieurs salons de recrutement. À Vancouver, les recherches avec l’expression « bubble tea », le fameux thé aux perles, ont augmenté, poussées par la popularité grandissante de cette boisson taïwanaise dans la ville.