Enquête : 65 % des employeurs pensent que les employés sont plus productifs lorsqu’ils travaillent à distance

Pour plusieurs employés, le milieu de travail était auparavant défini de façon plus rigide par des bureaux centralisés et un horaire de 9 h à 17 h strict. Au cours des dernières années, cependant, de nouvelles attitudes et politiques offrant des conditions de travail plus souples ont vu le jour. Que ce soit pour contrecarrer de longs déplacements ou simplement travailler dans un milieu plus détendu, les recherches d’emploi à distance, de travail à la maison et de télétravail ont augmenté de 19 % par rapport à l’an dernier sur Indeed au Canada.

Des politiques souples permettent aux employés de choisir quand et où ils se sentent plus productifs et cela peut signifier de substantielles économies de coûts pour les employeurs. Nombre d’entre eux profitent de cette tendance. Par exemple, il n’y a que deux ans, le géant mondial de la technologie Dell a signalé avoir fait des économies d’environ 12 millions de dollars US par année en termes de coûts reliés à l’immobilier en encourageant ses employés à travailler de la maison. La politique a connu un tel succès que l’entreprise espère qu’au moins 50 % de ses employés travailleront à distance au moins quelques jours par semaine d’ici 2020.

Cependant, même si certaines entreprises voient des avantages au travail à distance, d’autres préfèrent toujours rassembler leurs employés dans un lieu physique central. Un autre géant mondial, IBM, bien qu’il fut un des premiers à adopter le télétravail  a changé sa politique en 2017,  ramenant des milliers de travailleurs au bureau, citant le besoin d’être sur la même longueur d’onde pour réussir.

Pour en savoir plus sur les perceptions et les expériences entourant le travail à distance, nous avons interrogé plus de 500 employés et 500 employeurs dans une variétés de secteurs au Canada. Nous avons découvert que la plupart voient les avantages du travail à distance (en termes de productivité et de satisfaction pour les employées), mais sont d’accord qu’il y a aussi des bénéfices à se rendre au bureau. Regardons les données d’un peu plus près :

47 % des employés aimeraient que leur employeur offre l’option de travailler à distance  

Selon notre enquête, 62 % des employeurs canadiens offrent à leurs employés l’option de travailler à distance. Près de la moitié (47 %) des répondants qui travaillent pour des entreprises qui n’ont pas de politique de télétravail en sont frustrés et aimeraient que leur entreprise offre ce choix, à tel point que 33 % ont considéré chercher un emploi dans une entreprise ayant une politique de travail à distance et 14 % cherchent activement. Fait remarquable, plus d’un tiers (36 %) des employés considéreraient une diminution de salaire pour avoir l’option de travailler à distance, et 7 % affirment qu’ils le feraient sans hésiter.

Étant donné l’importance grandissante de la souplesse dans le milieu de travail, ce n’est pas une surprise que les chercheurs d’emploi gardent l’œil ouvert pour des entreprises qui offrent des conditions de travail souples. En cherchant pour un nouvel emploi, 60 % des employés disent qu’il est soit important ou très important pour eux que l’entreprise ait une politique de travail à distance (travail à la maison ou télétravail).

Les travailleurs à distance citent la conciliation travail-vie personnelle comme principal avantage 

Les employés notent que la possibilité de travailler à distance leur procure un grand nombre d’avantages. Parmi les employés qui en profitent, la grande majorité (80 %) croit que cette option leur permet d’avoir une meilleure conciliation travail-vie personnelle à leur entreprise actuelle; 65 % croient que le travail à distance réduit le stress; 60 % croient qu’il leur a permis de prendre moins de congés de maladie; 56 % déclarent que cela a rehaussé le moral dans leur entreprise actuelle, alors que 52 % croient qu’il a réduit les absences.

Par conséquent, plusieurs n’aimeraient pas perdre cette option et 50 % des employés considéreraient chercher ou chercheraient activement un autre emploi si leur entreprise éliminait sa politique de travail à distance.

Les employeurs qui offrent le télétravail aux employés voient aussi un nombre d’autres avantages : 62 % disent que la hausse de moral est le plus grand bienfait, suivi d’absentéisme réduit (59 %), d’économies de coûts opérationnels (55%), de roulement de personnel réduit (50 %) et de réduction des coûts d’assurance maladie (28 %).

Les employés croient être plus productifs lorsqu’ils travaillent à distance

Presque tous les employés (90 %) croient qu’ils sont au moins aussi productifs en travaillant de la maison que s’ils étaient au bureau, et 55 % déclarent être plus productifs lorsqu’ils travaillent à distance. Seulement 5 % croient être moins productifs à la maison.

Non seulement les travailleurs se sentent-ils plus productifs, mais leurs employeurs sont aussi d’accord : un énorme pourcentage (96 %) des entreprises ayant des politiques de travail à distance croient qu’il ne mine pas la productivité, et 65 % disent qu’il rend les travailleurs plus productifs.

Tout de même, se rendre au bureau a ses attraits

Cela dit, les employés canadiens sont aussi conscients des difficultés potentielles du travail à distance. Plus d’un quart (28 %) des personne interrogées pensent qu’il contribue à moins de visibilité et d’accès aux dirigeant dans leur entreprise actuelle, et 25 % pensent qu’il mène à moins de collaboration. Près d’une personne sur 10 (9 %) croit que le travail à distance freine la croissance professionnelle dans leur entreprise actuelle.

Éviter certains de ces désavantages perçus pourrait être la raison pour laquelle, même avec l’option de télétravail, plusieurs personnes (33 %) se rendent au bureau chaque jour.

Un récente étude de l’université Stanford sur des travailleurs dans la plus grande agence de voyage en Chine confirme ceci.  les chercheurs ont comparé un groupe d’employés au siège social à groupe témoin formé d’employés qui se sont portés volontaires pour travailler de la maison à temps plein. L’étude a trouvé que les employés qui travaillent de la maison ont gagné l’équivalent d’une journée entière en productivité. Cependant, la moitié des employés à distance ont fini par changer d’avis sur le travail à la maison à temps plein parce qu’ils se sentaient trop isolés.

S’assurer que le travail à distance fonctionne pour vous

Les employés comme les employeurs trouvent des avantages au travail à distance, avec la productivité en tête des réponses des deux groupes interrogés. Cependant, il y a des situations où ils s’entendent pour dire que cela peut être un obstacle au travail collaboratif.

Paul Wolfe, vice-président principal du service des ressources humaines chez Indeed, a partagé quelques conseils pour minimiser ces problèmes et maximiser vos chances de succès :

  • Embauchez avec soin : l’indépendance et l’autodiscipline sont encore plus importantes pour le travail à distance, alors prenez soin de vérifier pour cette aptitude durant votre recrutement et ayez confiance que gens que vous avez embauchés feront leur travail.
  • Assurez-vous que tout le monde se sent impliqué:  prenez des mesures pour maintenir une bonne communication entre les membres de l’équipe, y compris des réunions hebdomadaires de mise à jour, des rencontres individuelles régulières avec les superviseurs et des rapports hebdomadaires sur les projets pour s’assurer qu’ils progressent bien et que les employés s’entendent sur ce qu’il y a à faire.
  • Mettez à profit la technologie: utilisez la technologie, comme la vidéoconférence, les groupes de clavardage et les plateformes de partage de documents pour tenir les travailleurs à distance au courant. Avoir la bonne technologie est l’un des plus important élément du succès dans le travail à distance;  la plupart des employeurs sont d’accord, puisque 91 % d’entre eux affirment que leurs entreprises ont investi dans la technologie permettant le travail à distance. Heureusement, 82% des employés interrogés croient également avoir la technologie nécessaire pour travailler à distance de manière efficace.

Trouver l’équilibre

Les politiques de travail à distance sont populaires auprès de plusieurs employés, qui citent une meilleure conciliation travail-vie personnelle parmi ses nombreux avantages, ainsi que les employeurs, qui gagnent une main-d’œuvre plus satisfaite et réduisent leurs coûts opérationnels. Cependant, d’autres entreprises pensent que les employés travaillent et collaborent mieux lorsqu’ils sont dans le même lieu physique et les employés qui travaillent exclusivement à distance se sentent isolés.

Chaque entreprise doit décider ce qui fonctionne le mieux et trouver le bon équilibre pour les employés et les employeurs est crucial. Par exemple, limiter le nombre de jours que les employés peuvent travailler de la maison aider à favoriser le travail d’équipe en personne, mais offrir l’option de travailler à distance peut être un différenciateur important pour les entreprises qui cherchent à être plus compétitives sur le marché de l’emploi et attirer les meilleurs talents de n’importe où.

Méthodologie

L’enquête a été effectuée par Censuswide au nom d’Indeed auprès de 501 employés sélectionnés au hasard et 500 employeurs sélectionnés au hasard au Canada entre le 26 octobre 2018 et le 1er  novembre 2018. La marge d’erreur est de +/- 4,4 %, 19 fois sur 20.